Les diktats de la beauté

mai 03, 2017

diktats beauté 2017

Aujourd'hui, dans notre société, il est impossible de passer à coté des diktats de la beauté. Ils apparaissent partout : à la télévision, sur Internet, dans nos magazines préférés... Ils sont à la portée et au regard de tous et toutes les petites filles grandissent avec cette opulence de "femmes dites parfaites" sous les yeux. Ce n'est pas anodin. 


Quelle jeune femme n'a jamais rêvé d'un corps à la Margot Robbie? Laquelle de nous n'a jamais rêvé de changer la couleur de ses yeux, ou la nature de ses cheveux? Le plus inadmissible étant qu'il n'est plus rare de nos jours qu'une adolescente demande à ses parents une augmentation mammaire ou une liposuccion pour ressembler à ses stars préférées. Et c'est là que cela devient vraiment malsain. On nous impose une image de ce que nous devrions être, quitte à passer par différents régimes et chirurgies esthétiques en tout genre.



Décryptage


... Nos magazines féminins préférés. 

J'ai longtemps lu Biba, Glamour et d'autres magazines féminins du genre. Je les dévorais littéralement. Et s'il y a bien quelque chose que j'ai pu remarqué au fil des années c'est que leur contenu est totalement contradictoire. Nous allons bientôt arriver en été et c'est pour cela que je vous parle de magazines en premier puisque c'est plus flagrant dans cette période. En effet, il ne sera pas rare, si vous feuilletez quelques uns de ces mensuels, qu'on vous parle d'acceptation de soi, qu'on vous sorte des portraits de cette mannequin ronde américaine qui s'assume totalement et qui pose en maillot de bain sur ses réseaux sociaux. En soi, l'idée est bonne. Cependant, tournez donc quelques pages et peut être trouverez vous les régimes qu'il faut absolument tester pour être "au top" sur la plage cet été ou un carnet entier des plus beaux maillots portés par des mannequins qui atteignent difficilement une taille 36. Et dans la tête d'une femme complexée ou d'une adolescente mal dans sa peau, les mots et les images ne sont pas sans conséquences. Il sera plus facile de retenir les images des modèles filiformes et le "être au top" du gros titre que les petites lignes de l'article sur l'acceptation de soi.


... La télévision. 

Et plus particulièrement les publicités à la télévision. Nous savions déjà que les publicités sont faites pour nous vendre une vie de rêve. Ainsi, il n'est pas rare d'y voir une famille heureuse avec un pavillon de banlieue, un labrador et un monospace. Pour ce qui est de la beauté, c'est exactement pareil. Qu'on vous vende un gel douche, une crème hydratante ou un mascara, il sera plus facile de montrer une femme jeune, mince, bien maquillée, parfaitement bien dans sa peau que la fille lambda qui prendrait sa douche le soir en rentrant du travail. Et même si nous savons tous que c'est "juste pour vendre", l'image de perfection , elle, reste pourtant bien ancrée en nous.


... Internet et les réseaux sociaux. 

Internet, la plateforme où se croise absolument tout les types d'articles, d'informations, de photos , et ses réseaux sociaux dont les utilisateurs deviennent de plus en plus des pro de l'image. Prenons le monde de la blogosphère par exemple. Quand, j'ai connu ce type de support, je cherchais avant tout quelque chose de plus vrai, plus réel que les magazines que je pouvais bien lire. Au tout début, les blogs c'était des sortes de petits journaux amateurs dont les textes et les photos étaient créés par des filles comme vous et moi. C'était sans chichi, honnête, sincère et certainement plus informatif que tout le reste. Depuis quelques temps, une véritable professionnalisation du milieu à lieu. Les petites nanas qui écrivaient entre les quatre murs de leur chambre sont devenues de véritables éditrices, photographes, web-designer. La course à la plus belle photo, à l'article le mieux tourné pour plaire aux marques a donc été lancé. Et dans cet amas de nouvelles blogueuses qui cherchaient les partenariats avec les marques, il a fallu que les lecteurs arrivent à se recentrer sur ce qui est vrai. Non, les maisons / chambres ne sont pas toujours bien rangées. Non toutes les femmes ne vont pas en salle de sport cinq fois par semaine et il n'est pas non plus normal d'avoir quelques milliers d'euros de make up dans sa coiffeuse. Mais là où l'esprit blogueuse a véritablement changé , c'est dans le rapport à l'image de soi. Aujourd'hui, peu d'entre elles sont capable de publier des photos ratées, qui les mettent un peu moins en valeur et en ce qui concerne la retouche, elle est si discrète et tellement bien faite qu'on ne sait plus discerner la réalité du faux.


C'est ainsi que nous sommes exposées, chaque jour, chaque minute à ce que l'on voudrait nous faire passer pour de la perfection. Mais, il faut savoir malgré tout que selon les pays et la période dans laquelle nous vivons, les diktats ne sont pas les mêmes. Il y a quelques années, en France, si nous regardons bien les médias de l'époque, la femme idéale devait mesurer 1m80, avoir une taille marquée et une forte poitrine. Aujourd'hui, les modèles choisis sont souvent très minces, avec une petite poitrine et une morphologie androgyne. Si nous dépassons les frontières maintenant et que nous nous intéressons à l'idéal féminin dans d'autres pays, il est étonnant de voir à quel point la "femme parfaite " diffère d'un pays à l'autre. Si en Italie et en Chine, la femme mince est privilégiée, au Venezuela et en Colombie par exemple, une femme plantureuse sera davantage appréciée.



Ce qu'il faut faire de tous ces diktats.


Même s'il n'est pas évident, voir quasiment impossible pour certaines de se débarrasser des complexes, il faut garder en tête que chaque être humain est différent. Notre corps est l'histoire que nous racontons. Aussi, la forme de notre visage, de notre nez ou bien la nature de nos cheveux sont l'héritage de nos parents. Il faut en être fière. Les rides d'expression peuvent décrire la personne que nous sommes . Une femme qui sourit beaucoup sera forcément plus marquée au niveau des fossettes ou du front. Les vergetures et le ventre un peu flasque peuvent signifier que le corps à créer la vie. Il faut essayer de voir le coté positif de chaque trace, chaque cicatrice ou de chaque rondeur et prendre un peu de distance avec ce que les médias nous renvoie. Il ne faut pas non plus oublier que les modèles sont maquillées, exposées à une lumière qui rend leur teint parfait, retouchées la quasi totalité du temps pour obtenir des photographies ou des vidéos les plus esthétiques possible. C'est un travail long et compliqué pour les équipes qui les entoure parce que non, elles ne sont pas naturellement si belles. Aucune femme au monde ne peut renvoyer une telle "perfection" dans la rue. Tout n'est qu'un long travail d'image. Et pour ce qui est de la réalité, il y a de la beauté à trouver en chacune de nous. Autant physiquement qu'intérieurement. Chacune a ses traits qui font d'elle une personne unique et belle. Cela peut être quelque chose d'atypique (des yeux d'une couleur rare par exemple) ou pas du tout (des cheveux frisés, de jolies dents, un ventre naturellement plat ou des fesses rebondies). En somme, chaque femme est belle. Il suffit juste de savoir se sublimer et mettre en valeur ce que nous aimons de nos corps en laissant de coté nos défauts.



écrit par Charlène

A lire également

11 commentaires

  1. Hello ma belle!

    Bravo pour cet article waouh franchement j'ai beaucoup aimé le lire!

    Tu as vraiment été très franche et je pense exactement comme toi.

    J'ai d'ailleurs fait un article similaire aujourd'hui...

    J'ai vraiment peur pour la suite car je suis maman et plus le temps avancent, plus les choses vont s'empirer... quand tu vois des enfants de deux ans avec du vernis, tu commences à vraiment te poser des questions!



    Xx
    Sarah
    Http://ladyzorro.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton commentaire. Je suis contente que l'article t'ai plu. C'est un nouvel exercice pour moi que de rédiger des articles qui parlent de choses générales, d'habitude je ne sais écrire que sur moi et ce qu'il m'arrive.

      Je suis tout à fait d'accord, certaines choses sont malsaines de nos jours. Outre le vernis sur les petites de deux ans, l'exemple qui me semble le plus flagrant reste les petites chaussures à talons pour les mini miss.

      A très vite

      Supprimer
  2. Je mesure 1,65m, tour de taille 55cm, tour de poitrine 80 cm
    La thématique de mon. Blog c'est la maigreur
    Si vous pouviez savoir à quel point les personnes maigres souffrent de cette image.
    On utilise nos physiques pour faire croire aux gens que c'est un idéal, sauf que dans les boutiques nous sommes très très loin du physique de la cliente idéale : il n'y a rien de plus stigmatisant que la maigreur.
    Les photos sont photoshopées à mort, c'est évident que les proportions des mannequins ne sont pas normales : la réalité c'est que la fille est hyper maigre et après on photoshope pour faire disparaître les os

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprend bien et à vrai dire c'est avant tout l'image de la femme photoshopée que je critique là . Nous avons toutes nos complexes et j'ai pas mal discuté avec des femmes qui n'arrivent pas à grossir, parce que leur morphologie est comme ça. J'ai bien vu que beaucoup de femmes souffrent que ce soit pour les petits bourrelets en trop ou au contraire pour la peau un peu trop sur les os. Et c'est usant de voir que nous sommes dans des cases et que finalement, la case "femme parfaite" n'est qu'une illusion que les médias veulent à tout prix faire passer comme réelle.

      Supprimer
  3. Je trouve ton article très intéressant et inspirant.
    C'est paradoxal de voir des titres dans le genre "comment s'accepter et avoir confiance en soi", lorsque l'on voit que les icônes d'aujourd'hui et de demain sont filiformes ou ont fait appel à la chirurgie esthétique... Ce sont ces mêmes médias qui les positionnent au statut d'icône. Une société un tant soit peu bipolaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si c'est de la bipolarité ou un comportement schizophrénique ou quelque chose du genre... Je pense que l'on a le cul entre deux chaises. D'un côté les idéaux, desquels on ne peut pas se passer parce qu'en gros pour séduire il faut être beau et que nous cherchons quand même à séduire (autant les autres que nous-mêmes) et que l'on a besoin d'images "modèles", de nous comparer pour nous situer par rapport aux autres ; et d'un autre côté la mode du sain, du naturel, de la confiance en soi... La Fnac a revu ses rayons et a revalorisé la place des livres de développement personnel. Pourquoi ? Parce que ça se vend. Du coup on nous fait des "comment s'accepter" parce que ça fonctionne et on nous vend des images modèles parce que ça fonctionne. Ce n'est pas de la bipolarité, c'est que l'on est sans doute dans une espèce de transition entre deux modèles, ou qu'on tente d'être dans cette transition.

      Supprimer
    2. Merci Sarah pour ton commentaire! Et je suis totalement d'accord avec toi sur le fait que ce coté paradoxal est désolant.

      Supprimer
  4. D'autant que les idéaux de beauté changent. Si on prend un tableau un peu ancien présentant un modèle de beauté féminine, comme un dont j'ai découvert récemment l'existence (je ne suis pas très au fait sur l'art pictural à vrai dire xD) on voit bien la différence (je parle de "Vente d'esclave à Rome" présenté par Jean-Léon Gérôme en 1866) avec les corps beaux d'aujourd'hui. Donc il y a quelque chose de (complètement) fabriqué dans les idéaux de beauté. Petits pieds, longs cous, peau blanche d'abord quand il se fallait distinguer des paysans puis bronzée ensuite quand il se fallait distinguer des employés blafards qui ne partaient pas en vacances (Pascal Ory a écrit une Histoire du bronzage récemment).

    Mais ce qu'il faut bien voir, et ce que j'essaye de rappeler dans divers articles de mon blog, d'ailleurs, c'est que les idéaux et diktats de beauté sont rattachés à tout un système de sexisme (qui concerne aussi les hommes parce que les hommes aussi ont leurs diktats et j'avais d'ailleurs écrit un article là-dessus, je trouve ça important de le dire). Par exemple, la pratique des magazines féminins... Comme je le disais à Aloha Talullah il y a quelques jours en commentaire à l'un de ses articles, les journaux tenus par des femmes sont nés au XVIIème siècle. Mais il n'était déjà pas question pour elles de faire de la politique, du satirique : seulement des sujets "de femme" sous peine de censure, d'amende ou d'enfermement. Ce n'est pas différent aujourd'hui : on critique encore les femmes journalistes qui s'intéressent au sport. On n'hésite pas à attaquer une femme sur sa capacité à réfléchir et raisonner (je cite Fillon, à l'émission de France 2 qui dit à Léa Salamé qu'il ne répondra pas à sa question parce qu'en gros elle le sait peut-être pas vu qu'elle a pondu son marmot mais que lui il a déjà répondu). Si on ne comprend pas ça, si on ne considère pas les diktats, les idéaux et les pratiques dans le grand ensemble sexiste (j'insiste sur le mot "sexiste" et pas "misogyne" : les hommes sont aussi concernés) eh bien on ne pourra pas lutter contre. D'où l'importance des lire des livres d'Histoire comme "Femmes, actrices de l'Histoire" de Yannick Ripa ou "Une Histoire politique du pantalon" de Christine Bard :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu avec attention ta réponse à Sarah et ton commentaire très complet sur les idéaux. Tout cela est très interessant . D'ailleurs, il y a une vidéo sur Youtube très complète sur le fait que les femmes ne sont pas prises au sérieux lorsqu'elles abordent certains sujets. Je trouve ça terrifiant , en 2017, d'avoir encore à faire à se genre d'à prioris. Je pense que beaucoup se censurent pour ne pas être critiquées ensuite.

      Supprimer
  5. Excellent article. Merci Charlène.
    Ça fait du bien de lire ce genre de texte alors que l'on est constamment bombardé par ces images parfaites.
    Je le partagerai volontiers avec notre communauté.
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. C'est plaisant de voir qu'il est lu et aimé.
      A bientôt :)

      Supprimer

Plan du blog

 PositiveTonCorps                          Funbody                           Raconter son histoire         Le blog
Faire la paix avec son corps           Exercices                          Les témoignages                Concept          
Se sentir belle                                 Comptes à suivre              Témoigner                         Ecrire sur le blog
Accepter son corps                          Citations inspirantes
                                                         Micro trottoir