Quand ma féminité a besoin d'artifices pour exister.

octobre 12, 2017




En ce moment, il y a une tendance qui circule, celle du tout naturel. Cheveux au naturel, no-make up, sans soutien gorge, plus d'épilations et j'en passe.


Une tendance qui dit en gros "assume toi tel que tu es, avec tes défauts, tes imperfections, soit naturelle, fiche toi des autres et soit happy !". Bien. Très très bien même. Franchement, comment ne pas encourager ce genre de mouvement ? Je vous le demande. Parce que c'est vrai, à la fin, ça peut vite devenir lassant d'être toujours au top, bien maquillée, parfumée, les cheveux nickel chrome, tout ça, et parce que c'est vrai, y a des jours t'as juste envie de dire fuck et de sortir comme ça, sans artifice, sans rien, en mode " venez comme vous êtes made Donald ".

Personnellement, plus jeune, le maquillage, ça ne m'intéressait pas. 

C'était réservé aux jolies filles et aux dames, pas aux nénettes de mon espèce, boulotte, mal habillée, des binocles et des bagues aux dents. Cela me semblait terriblement futile, à mille lieux de mes aspirations (qui étaient surtout de savoir comment j'allais pouvoir m'habiller pour cacher ces fichues hanches, fesses, cuisses ...) et surtout je n'entrevoyais absolument pas comment trois poudres, un mascara et du rouge à lèvres auraient pu améliorer mon cas.

Sotte que j'étais !

Puis est venu le temps des problèmes de peau. 

Rougeurs, peau ultra réactive, squames, palpulo pustules qui donnent à la peau un aspect de lait caillé, points noirs, de temps en temps un gros spot bien rouge, bref, un Armageddon dermatologique. Certains matins, je me sentais tellement mal dans ma peau que j'aurais tout donné pour sortir avec un sac en papier sur la tête. Et c'était sans compter les cernes et autres petits tracas ( lèvres gercées en hiver, peau sèche ultra réactive, une belle cicatrice sur la joue, tout ça) ... Ensuite, mon syndrome OPK a fait son coming-out et j'ai dû gérer en plus une pilosité pas accommodante, la perte de mes cheveux par poignées, cuir chevelu à tendance gras mais des cheveux aussi fins que des queues de rats...

J'ai longtemps galérer avec le maquillage, je suis passée par beaucoup de choses avant d'en arriver à la conclusion que ce que je voulais, au final, c'est juste d'avoir bonne mine et ne pas piquer les yeux des gens. Je voulais moi aussi me sentir belle, femme et désirable pour une fois. Et plus j'y réfléchissais, plus je me disais que c'était impossible si je ne concédais pas à utiliser quelques petites artifices (ie les poudres, le mascara et le rouge à lèvres cités plus haut).

Sauf que je ne sais pas vous, mais moi, je trouve que c'est le parcours du combattant de se faire un joli teint avec une peau à imperfections sévères. Trop couvrant, pas assez couvrant, peau qui squame donc ça fait très moche dès qu'on met du fond de teint dessus, trop si, trop ça. Ah, ça oui, y a des jours où j'en ai pleuré.Surtout que je me sentais parfaitement nullissime dans ce domaine. Je n'y connaissais rien, je nageais (pour ne pas dire me noyais) dans les rayons cosmétiques sans jamais en ressortir convaincue.

Puis un jour, je suis rentrée dans un magasin Kiko et là, je suis tombée sur une perle. Je venais de beaucoup pleurer (on venait de m'annoncer une mauvaise nouvelle par téléphone) et ma peau était en alerte rouge, une véritable catastrophe. La vendeuse m'a très gentiment demandé si elle pouvait faire quelque chose pour moi et j'ai montré mon visage en disant "Si vous pouvez arranger ça, je vous en serez reconnaissante !" Et elle l'a fait ! Elle a prit bien 30 minutes pour arranger les dégâts tout en m'expliquant tout les produits qu'elle avait choisit, pourquoi ... J'ai été tellement convaincue par le résultat que j'ai embarqué le tout et depuis, cela reste ma routine maquillage en cas de crise sévère.

Le maquillage me permet de me réapproprier mon image. 

C'est peut-être futile mais c'est vrai. Je ne me maquille pas spécialement pour les autres, bien que cela m'aide à affronter leurs regards plus sereinement, mais je me maquille avant tout pour moi, parce qu'il n'y a que comme ça que je me sens pleinement moi. Je ne suis pas cette fille qui souffre de son image, de sa peau , de ses kilos en trop, non, je suis celle qui a ces jolis yeux noisettes et ces lèvres teintées d'un beau vieux rose. Je suis celle qui a des joues à croquer et un petit air mutin. Parfois, le matin quand j'ai vraiment mauvaise mine mais que je sais que je ne vais pas spécialement sortir, je limite la routine à une simple touche de bb cream et de mascara, et ça me suffit pour me sentir mieux.

En fait, il s'agit simplement d'être moi mais en mieux. 

Et c'est pour ça que j'ai du mal à comprendre qu'on puisse volontairement se passer de toutes ces choses qui font de nous des purs canons. Je parle essentiellement du maquillage dans ce billet mais c'est également vrai pour la lingerie. Depuis que j'ai essayé deux belles parures, je me demande comment j'ai pû me passer aussi longtemps de ces armes de séduction massive ? Ou peut-être est-ce un leurre. De croire qu'il me faut cela pour être belle et désirable. Peut-être est-ce triste d'avoir besoin de dentelles, de fard à joue et de bigoudis magiques pour avoir confiance en moi ... Du coup, même si je comprends les raisons de cette nouvelle tendance, j'ai un peu de mal avec l'ampleur qu'elle a prise, comme si c'était à la limite un crime de vouloir s'affirmer (et de se sentir moins effacée, ou moins femme tant qu'on est pas passé devant le miroir) en utilisant nos palettes comme une arme.

Je suis désolée mais on n'a pas toute une estime de soi suffisante pour se livrer "nue" aux regards des autres (à mes proches, je dis pas, je ne suis pas non plus une obsédée du teint parfait). Et on a pas toutes les mêmes cartes en main (peau sans imperfection, cernes, rides, taches de soleil, cicatrices, couperoses, peau sèche ..) pour jouer dans cette catégorie là ! Je trouve que c'est déjà assez difficile comme ça de s'accepter, si on doit en plus commencer à renier ce qui nous libère en partie de nos complexes, je pense qu'il est temps pour moi de partir vivre en autarcie avec des chèvres.

En conclusion, j'ai envie de dire : si vous vous sentez bien sans make up, tant mieux, si vous pouvez sortir sans make up et vous foutre du regard des autres, j'en suis ravie pour vous,  si vous avez la flemme de prendre le temps de vous maquiller ou de vous épiler, je le conçois, mais si vous vous trouvez bien plus belle et désirable en passant du temps à vous pomponner et à choisir votre plus bel ensemble de lingerie, je vous comprends, je suis comme vous !

Ce qui me chagrine, c'est quand je lis que les filles suivant cette tendance, sont des filles de la "vraie vie", qui montrent la réalité, sans artifices, ni paillettes et que ça, c'est révolutionnaire ! Je me fais l'effet d'être une imposteur de première catégorie et ça, c'est vraiment pas cool du tout ! J'espère donc que la tolérance restera de mise, parce que pour moi le tout naturel, c'est définitivement non merci !

A lire également

3 commentaires

  1. Comme je te comprends tellement ! j'ai énormément souffert de mon acné à l'adolescence et j'en souffre encore parfois alors que j'ai 26 ans. Difficile d'être adulte et d'avoir une "peau d'adolescente"... Alors le 100% naturel, très peu pour moi également (sauf les jours où je ne sors pas). J'aime me pouponner pour me sentir belle et je me fiche des gens qui pensent que c'est trop.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, je suis comme toi, je n'aime pas me montrer le visage nu. Je me sens bien avec du maquillage, c'est comme ça que je m'aime et que je me sens bien. J'adore prendre du temps pour me chouchouter et me maquiller, ça fait partie de mes petits bonheurs alors pas question qu'on me les enlève. Le tout naturel, je dis non aussi !

    RépondreSupprimer
  3. Un bel article. Pour ce qui est du tout "naturel" si tu es d'un naturel à aimer te maquiller alors "fuck of" et fais ce qui te plait. Je sais que quand je dois sortir j'aime avoir du mascara, j'ai l'impression que mon visage est habillé.

    RépondreSupprimer

Plan du blog

 PositiveTonCorps                          Funbody                           Raconter son histoire         Le blog
Faire la paix avec son corps           Exercices                          Les témoignages                Concept          
Se sentir belle                                 Comptes à suivre              Témoigner                         Ecrire sur le blog
Accepter son corps                          Citations inspirantes
                                                         Micro trottoir