Chirurgie esthétique, comment j’ai failli passer sur le billard.

décembre 08, 2017



Parfois, après une grossesse, nous prenons conscience que le sport et une alimentation saine ne sont peut-être pas suffisants pour retrouver notre ancienne silhouette. Ceci est du moins mon cas. En effet, j’avoue avoir pensé à maintes reprises à recourir à la chirurgie esthétique. C’est une solution un peu brutale, je l’admets, et certainement pas à prendre à la légère. Cependant, mon avis sur le sujet et mes envies d’aller jusqu’au bout, semblent être comme les aiguilles de ma balance : versatiles et instables.



Avant la grossesse


Comme toutes les femmes, je n’aimais pas certaines parties de mon corps. Jusque-là, rien d’anormal. Il y a eu des hauts et des bas. Mon poids variait selon la tranche d’âge ou la période dans laquelle j’étais. Mon entourage et mes humeurs ont fait que ces phases étaient plus ou moins tolérables. Pour être honnête, à l’époque, il ne s’agissait que d’une question de volonté pour tonifier les parties flasques et perdre les petits kilos qui m’empêchaient de briller dans mes robes préférées. J’en ai conscience à présent.

Néanmoins, la grossesse a engendré de nombreux changements.


▼▲▼

Après la grossesse


En effet depuis ma grossesse gémellaire, mon corps a énormément changé. Contrairement à ce que j’aurais pensé, je ne le prends pas si mal que ça. Je me souviens m’être sentie moins bien dans ma peau alors que j’étais physiquement plus agréable à regarder. Ce doit être l’âge. Comme quoi la maturité a du bon parfois. Sans oublier que je suis une maman épanouie, entourée de gens formidables et de mi Amor qui continue de me regarder avec des étoiles dans les yeux. Cependant, j’ai commencé à m’imaginer ce que quelques coups de scalpel, par-ci par-là, pourraient faire pour moi…


▼▲▼

Réparer des dégâts irréparables


En effet, je ne suis pas aveugle, et j’ai conscience que certains changements sont irréversibles. Lorsque la peau du ventre se détend autant, même des longues séances d’abdo ne peuvent la faire revenir comme elle était. L’époque où mon ventre était si gros et où je pouvais y poser mon assiette, ne me parait plus si drôle à présent. Comme de nombreuses femmes qui ont eu des jumeaux ou tout simplement qui ont pris beaucoup de poids, les parties les plus critiques sont le ventre et les seins. Il s’agit là de deux parties du corps qui peuvent changer toute une silhouette. Et donc oui, j’ai commencé à considérer la chirurgie esthétique comme solution à mon problème.


▼▲▼

Le choix du docteur, un facteur essentiel


La première chose qui m’est venue en tête était toutes ces images dans les revues d’opérations loupées et j’avoue que cela donne froid dans le dos. On commence à se dire : et si c’était moi sur la photo ? Je ne pouvais m’empêcher de penser à ces femmes et à leurs « accidents ». Cela doit être horrible. Plusieurs amis travaillant dans le monde médical m’ont assuré que le plus important lorsque l’on est convaincu de vouloir passer le cap, est la main de celui qui tient le scalpel. Je suis entièrement d’accord. Et c’est pour cela qu’après avoir reçu plusieurs recommandations d’un jeune mais brillant docteur, j’ai enfin pris mon courage à deux mains et je me suis présentée à sa consultation.

▼▲▼

Les doutes


Malgré un entretien impeccable, avec un homme des plus charmant dans un endroit qui transmet beauté, plénitude et respect, d’autres raisons m’ont fait douter. Je pensais que ce qui pourrait me faire le plus flancher était l’idée de ne plus me reconnaître après l’opération. Je craignais d’avoir des difficultés à accepter mes nouvelles retouches, comme j’aimais dire. Prendre les choses plus à la légère est aussi un moyen de dédramatiser une situation atterrante. En effet, car si je comptais aller jusqu’au bout, je devais bien prendre conscience qu’il ne s’agissait pas de remettre un nouveau bouton à une veste abîmée, sinon de faire des modifications indélébiles sur mon propre corps.

Eh bien, j’avais raison. Je n’avais pas réellement pensé aux cicatrices en elle-même, mais au fond de moi, je sais que ce sont bien elles qui me font le plus peur.


▼▲▼

L’argent ne fait pas le bonheur


L’argent ne fait pas le bonheur, mais comme le dit le proverbe, il y participe. Nous sommes tous d'accord j'imagine. Je ne sais pas si vous vous êtes déjà posé la question de savoir combien coûte une reconstruction mammaire ou une abdominoplastie, mais la chirurgie esthétique est encore très chère. Tout le monde ne peut pas se le permettre. J’ai opté pour me donner encore un peu de temps d’y arriver seule et du coup, oui, je me suis achetée une machine pour courir. Et puis, je me dis qu’avec elle, même si les résultats ne seront pas aussi rapides et aussi nets, je serais plus saine (et moins pauvre …).


▼▲▼

Billard, ou pas billard ?


Si on m’avait demandé mon opinion sur la chirurgie esthétique avant la grossesse (ou du moins avant d’en avoir besoin), elle serait bien différente. En effet, je vous aurais répondu du tac au tac que ceci n’est que pour des femmes qui manquent de confiance en elle. J’aurais certainement utilisé des mots comme faible et narcissique. Et puis aussi vaniteux, tapageur et clinquant. Cependant, la vie vous surprend toujours et lorsque nous sommes confrontés à une situation, nos opinions changent. La subjectivité et l’objectivité se confrontent.

Après mûre réflexion, je pense que du moins pour le moment, je vais continuer à courir sur ce tapis de marche que je n’aime pas vraiment, mais qui est inoffensif. Pour des raisons économiques et surtout parce que je suis encore tenue par ce sentiment de peur, je mets cette idée de côté. Attention, je n'ai pas dit au placard. Je suis quand même un peu joueuse, mais un brin plus peureuse !


écrit par Léti

A lire également

9 commentaires

  1. Super article! Comme d'hab pour moi, chacun fait ce qui lui plait tant que ça n'embête personne et que ça les rends heureux ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurie, et oui chacun voit midi à sa porte

      Supprimer
  2. Pourquoi pas la chirurgie esthétique... comme tu dis,quand on est confronté à une situation précise, nos certitudes laissent souvent la place à l'expérience...

    RépondreSupprimer
  3. Tu t'es vraiment posée toutes les questions possibles et si tu as encore des doutes après tout ça. Alors le tapis de course est ton meilleur ami. C'est le mien aussi , sauf qu'il faut beaucoup de patience et de travaille pour y arriver. Je suis une instagrameuse qui partage les changements de son corps après sa grossesse. Et au bout d'un an les résultats sont impressionnant, c'est juste long. Courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Yasmine, cela donne espoir, car même si c'est long, j'aime savoir qu'il y aura des résultats positifs

      Supprimer
  4. La grossesse nous change sur bien des points, c'est impressionnant de voir à quel point elle peut nous transformer... J'aime beaucoup ton article, tu arrives à mettre les mots sur des émotions qu'on a toutes, je pense, à un moment ou un autre de sa vie, sans forcément parvenir à les exprimer :) Courage et bisous à toute la petite famille <3 (Thumbs up pour le papa qui te soutient si bien ^^!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai énormément de chance d'avoir un partenaire qui me soutient à fond dans tout ce que je fais et qui me regarde toujours avec le même regard d'amoureux

      Supprimer
  5. Ton article est très touchant Léti.
    je n'ai jamais pensé que la chirurgie était pour les vaniteux ou les faibles, car même lorsque c’est poussé à l'excès, se cachent de profondes blessures intèrieures.
    De manière plus générale et plus "soft" (autant que cela puisse l'être en matière de chirurgie), elle permet pour beaucoup de retrouver le sourire et confiance quand le corps ou le visage est vraiment abîmé.
    L'acceptation, oui, à fond et pourquoi pas un petit coup de pouce, l'un n'empêche pas l'autre...

    RépondreSupprimer

Plan du blog

 PositiveTonCorps                          Funbody                           Raconter son histoire         Le blog
Faire la paix avec son corps           Exercices                          Les témoignages                Concept          
Se sentir belle                                 Comptes à suivre              Témoigner                         Ecrire sur le blog
Accepter son corps                          Citations inspirantes
                                                         Micro trottoir